La fin du voyage …

Quand on découvre un pays aussi riche en rencontres, visites et paysages on a l’impression d’être parti très longtemps même si le séjour n’était pas si long en définitive … Notre dernière étape a été Saint Pétersbourg et pour nous y rendre nous avons pris depuis Moscou un train rapide, l’équivalent russe du TGV. Très confortable, ambiance feutrée, en un peu plus de 4 heures il nous a amenées à bon port avec seulement 3 ou 4 brefs arrêts. Très vite nous avons quitté la banlieue moscovite pour nous retrouver dans la campagne. Les forêts de bouleaux et les villages se succédaient. Nous étions à peine sortis de l’hiver et les arbres n’avaient pas encore leurs feuilles, et très vite nous nous sommes senties plongées dans des temps anciens : beaucoup de villages principalement constitués d’isbas en bois, certaines étant à demi enfoncées dans la terre avec de l’herbe sur les toits … autour des isbas des chemins de terre battue : certains tableaux du 19e que nous avions vu à la galerie Trétiakov de Moscou se trouvaient sous nos yeux… seuls les moujiks en costumes manquaient et les bulbes dorés des églises locales apportaient une douce lumière …

    

Malheureusement la vitesse du train ne m’a pas permis de prendre des photos des paysages. A la gare de Saint Petersbourg nous devions retrouver notre guide Nadejda. En fait, il s’est avéré que Nadejda était accompagnée de sa fille Lena , qu’elle faisait cela surtout pour arrondir un peu sa retraite et comme son niveau d’anglais était presque inexistant Lena faisait le lien  … Nous avons passé en compagnie de ses deux dames un après midi mémorable ! elles nous ont d’abord fait faire un tour en voiture des principaux lieux à visiter. Le temps était beau mais froid et elles avaient prévu un picnic dans le parc mais c’est dans leur voiture qu’il a eu lieu … petits sandwich beurrés (généreusement …) avec saussisson et fromage, concombre, tomates, petits gâteaux russes et thé à la rose ! et bien sûr le tout dans la bonne humeur accompagné de rire et de chansons traditionnelles russes !

     Avec Lena, Anne Marie et Nadejda et avec à l’arrière plan la Cathédrale Saint Isaac. Nous la visiterons au pas de charge : Nadejda ayant décidé que nous pouvions éviter d’en payer l’entrée si nous arrivions après 16h00. Seulement après 16h00 l’entrée est réservée aux services orthodoxes et pas aux touristes … Nous voilà donc en Russie, suivant une dame russe qui invective le garde à l’entrée et force le passage … sérieusement nous n’étions pas très rassurées … effectivement 5 minutes plus tard on nous priait poliment de sortir ce que nous avons fait sans faire d’histoire … J’ai pu prendre 2 ou 3 photos seulement. L’intérieur est somptueux et les colonnades en lapis lazuli et aventurine pèsent plusieurs tonnes chacune.

Jeunes mariés se faisant photographier !

      

     

Cathédrale St Isaac – La statue équestre de Pierre Le Grand est devenue le symbole de la ville. Elle a inspiré le poème « Le Cavalier d’airain » à Pouchkine : « Debout face aux vagues désertes, l’esprit plein de hautes pensées, il fixait l’horizon. A ses pieds, largement, coulait le fleuve … »

Notre première journée a été consacrée au musée russe d’ethnographie : c’est un musée fascinant sur les arts et traditions des peuples de Russie et de l’ex Union Soviétique. Costumes traditionnels, mises en scènes des différentes  communautés, le tout très bien présenté.

   

  

Le dimanche matin, à proximité de notre hôtel, nous avons pris un moment pour flâner dans un petit marché local où nous avons pu déguster différents miels locaux et échanger quelques mots avec les marchants. Les petites échoppes représentaient des isbas, et nous avons même rencontré un Amiral (soit disant) de l’armée russe qui nous a affirmé avoir été stationné à Cherbourg … sale et débraillé il nous a été difficile de l’imaginer en uniforme et avec un certain brio …

   

   

   

            

Le centre de St Petersbourg est moins vaste que celui de Moscou, et il nous était bien plus facile avec un ou deux arrêts de métro de rejoindre le centre depuis notre hôtel. Puis nous allions d’un endroit à l’autre à pied assez rapidement. En longeant le canal Griboïedov nous avons admiré les maisons qui le bordent ainsi que celles de la Perspective Nevski. Puis nous avons été visiter l’Eglise Saint Sauveur sur le Sang Versé qui a été érigée sur le lieu où, en 1881, Alexandre II fut blessé à mort. Ses bulbes multicolores, l’intérieur tapissé de mosaïques magnifiques en font une des plus belles églises de St Petersbourg.

    

   

     

Bien sûr Saint Petersbourg n’est pas Saint Petersbourg sans l’Ermitage ! et nous nous devions d’y consacrer une journée. Malheureusement nous avons très mal choisi notre jour, et l’heure et de notre visite … et ceci en partie parce que notre voyage se terminait sur un week-end ! donc si vous avez le choix : ne pas visiter l’Ermitage ou le Palais d’hiver un dimanche !!! d’une part les Russes le visitent aussi, d’autre part l’Ermitage étant fermé le lundi beaucoup de groupes viennent aussi le dimanche. Après plus d’une heure de queue, nous nous sommes donc retrouvées à l’intérieur des bâtiments avec une foule équivalente à celle du métro de Moscou aux heures de pointe ! Même si les bâtiments sont grands il était un peu difficile de se concentrer … nous avons du faire un choix, et nous avons visité uniquement les appartements de l’impératrice Elisabeth II (fille de Pierre le Grand) dans le Palais d’hiver et le Petit Palais de Pierre le Grand un peu plus loin. Ce qui nous a quand même pris plus de 3 heures …

    

Quand on arrive depuis la Perspective Nevski on passe sous cet arche pour arriver sur la Place du Palais sur laquelle se dresse la colonne Alexandre haute de 47,5 m et taillée dans du granit. D’un côté on a les bâtiments du Musée de l’Ermitage, de l’autre le Palais d’hiver. Quand on se trouve au centre de cette place, et si on peut faire abstraction de ce qu’il y a de moderne alentours, on ressent une grande émotion tellement c’est impressionnant. Quant à l’intérieur, il est aussi à la hauteur … voyez plutôt …

    

  

      

Détails des parquets.

  Il est temps de rentrer à notre hôtel pour  préparer nos bagages. En quittant Saint Petersbourg nous restons un peu sur notre faim … il y a encore tellement de choses que nous aurions aimé voir … c’est ça le merveilleux des voyages c’est qu’on a jamais tout vu et qu’on sait qu’on peut revenir …

Dernière image : Eglise Saint André à côté de notre hôtel.

J’espère que ce voyage vous a plu, merci de m’avoir lue et à bientôt les pieds sur terre avec plus de réalisations texttiles …

 

No Comments

Post a Comment