Comme dans un rêve …

Nous avons tous des rêves que l’on réalise ou que l’on garde au fond de nous bien cachés dans notre jardin secret. Et on se dit ce serait trop beau si cela arrivait un jour… La Russie et moi c’est une histoire d’amour qui date d’il y a très longtemps, de l’époque où adolescente j’ai annoncé à la maison que je voulais apprendre le Russe ! coup de tonnerre dans un ciel bleu et surprise de mes parents … ils ont vite trouvé une parade à cette élucubration : il n’y avait pas de russe là où nous habitions, il aurait fallu aller en pension : fin de l’histoire !

Le rideau de fer étant bien en place j’ai compris que pendant longtemps cela ne resterait qu’un rêve. Alors pour compenser je me suis mise à dévorer toute la littérature russe qui me passait dans les mains. Et le temps a passé, les frontières se sont ouvertes … et il y a deux ans j’ai fait un petit quilt d’inspiration russe (qui a d’ailleurs été vendu par la suite) qui a été remarqué et grâce à lui j’ai pu aller  à Moscou, invitée au Quilt Fest 2018.

Une partie du rêve se réalisait … ce n’était que le début puisque cette année il m’a été donné de participer au Quilt Festival de Suzdal. Voilà un peu de mon voyage.

Voici le quilt « D’est en Ouest » qui a été le déclencheur de mon premier voyage à Moscou.

Cette année je suis arrivée à Moscou sous un magnifique ciel bleu et très vite nous avons pris le train pour Vladimir, petite ville célèbre faisant partie du circuit de l’Anneau d’or. On appelle Anneau d’or un ensemble de villes à l’est de Moscou qui, par leur position fluviale, ont acquis une prospérité qui a permis la construction d’églises, cathédrales, monastères en grande quantité.

          

Moscou : une des nombreuses églises – Le plafond de la gare.

      

Souzdal se situe à plus de 2 heures de Moscou, en pleine campagne. La ville, fondée aux environ de 1024, comprend pas moins de 5 monastères et 30 églises. Afin de lui conserver son caractère médiéval les constructions y sont très réglementées et cela lui donne beaucoup de charme. Ici inauguration du festival avec chants traditionnels. Le festival de Souzdal a été élu première manifestation de petite envergure dans toute la Russie, et il draine des visiteurs de tout le pays : Moscou, Saint Petersbourg bien sûr mais aussi, entre autre, Vladivostok et la Sibérie. Ici un groupe de femmes venues du Nord de la Sibérie chantent leurs chants traditionnels

Dans le hall de l’hôtel des femmes vendent leur production : poupées traditionnelles, bijoux, chapeaux, laine feutrée etc … Plusieurs expositions y sont aussi présentées. Les quilts traditionnels sont très colorés, et le rouge y a une place importante.

   

   

Quelques uns des quilts exposés, le travail peut être très créatif et parfois très délicat.

 

   

  

     

Dans notre programme une visite de Souzdal à pied est prévue. Il ne fait pas très beau, surtout il fait froid. Ici la Cathédrale du Sauveur avec ses magnifiques fresques intérieures ainsi qu’un détail des mosaïques du sol. Plus tard nous irons au musée du bois de plein air. Y sont réunies, églises et maisons traditionnelles construites sans aucun clou, juste des chevilles de bois.

  

   

Ce jour là nous irons visiter une petite exploitation agricole qui produit aussi des poulets. Nous y apprendrons à cuisiner le bortch, soupe à base de viande et de betterave rouge et à déguster tout un repas produit sur place ! un souvenir inoubliable !

   

La journée se poursuivra avec un cours pour nous apprendre à peindre notre propre Matriochka …

  

Le groupe international auquel j’appartiens Fifteen by Fifteen avait son exposition sur place, exposition qui a remporté pas mal de succès. Nous avions exposé 3 quilts par membre et les thèmes étaient « En fleur », « Déclin » et « Horizon ». En voici quelques uns.

           

Complètement à droite, ce sont les miens.

   

J’avais aussi ma propre exposition, les photos ne rendent pas grand chose car le mur d’exposition longeait un couloir et il y n’avait pas assez de recul.

   

Un des points fort du festival est sans aucun doute le défilé de mode ! non seulement c’est un moment convivial mais c’est aussi une explosion de créativité ! Des couturiers de Moscou ou Saint Petersbourg présentent leur collection mais aussi des professionnels locaux, ou de simples quilteuses.

  

  

    

C’est aussi l’occasion de montrer les quilts confectionnés pour le festival durant l’année et de les présenter sur l’herbe comme une immense mosaïque … ici le projet « Quilted field of the world » : 100 quilts de 1mx1m qui représentent, mis bout à bout, la terre au centre entourée du ciel et des océans. J’ai participé à ce projet et si tout va bien il sera exposé en 2024 à Moscou à proximité de la place Rouge. En attendant il sera montré dans diverses villes de Russie.

  

   

Me voici près de mon quilt dont vous voyez le détail ci-dessus.

Le temps s’est remis au beau, heureusement car la veille il pleuvait des cordes et plusieurs manifestations ont dû être écourtées … Nous décidons donc d’aller voir les expositions qui sont en ville : 1/2 heure de marche nous fera du bien ! Nous traversons des champs, découvrons de jolies maisons en bois sculpté ou peint. Un marché nous attend : les paysans y vendent leurs produits locaux : conserves, fruits et légumes de leur jardin, artisanat, miel.

  

  

   

   

Les expositions sont de très bonne qualité : un groupe de 3 artistes Lyubov Lezhanina, Tatyana Melnikova et Margarita Vorobey attire vraiment notre attention

    

Je fais aussi la connaissance d’une artiste qui compose ses tableaux uniquement avec des fils de laine !

   

Notre voyage touche à sa fin mais nous avons encore une journée d’excursion et dès le lendemain nous nous dirigeons plus au Nord pour visiter une petite ville nommée Pless. Après 3 heures de car où nous traversons des forêts de bouleau, nous arrivons à proximité de Pless, en pleine campagne où nous sommes attendues dans une sorte de ferme modèle où on nous servira un thé accompagné de diverses pâtisseries délicieuses. Le décors est beau, beaucoup de meubles peints et d’objets traditionnels. Tout est arrangé avec goût.

  

  

    

  

Puis nous nous rendrons à Pless qui est située au bord de la Volga, ce qui lui donne un charme tout particulier. Le peintre Levitan (19e) y avait sa maison qui est maintenant un musée que nous visiterons.

  

  

Dans la rue, des étals où l’on vend du poisson séché et fumé.

  

Dès le lendemain c’est retour par train rapide vers Moscou où pour terminer notre voyage en beauté,nous dégusterons un cocktail au café Pouchkine …

Il est difficile de rentrer d’un tel voyage … si physiquement je suis à la maison depuis une semaine mon esprit est toujours là bas … nul doute qu’il faut toujours aller au bout de ses rêves … et je crains que celui ci ne soit pas terminé.

Merci de m’avoir lue et à bientôt avec la découverte de mes derniers travaux.

1 Comment
  • Christine Stephan

    septembre 1, 2019 at 7:03 Répondre

    Quel magnifique voyage ! Ça donne envie d’y aller. Merci pour le partage.

Post a Comment